Information santé sur Internet : 552 sites français certifiés

Viva *
Information santé sur Internet: 552 sites français certifiés
La Haute autorité en santé (Has) a fait un premier bilan de la certification des sites santé sur Internet, un an après avoir décidé de réaliser cette certification en partenariat avec la fondation HON.

Au 19 novembre 2008, 552 sites étaient certifiés par HON dans ce cadre.
25% sont des sites d’organisations de professionnels de santé, 23% des sites de professionnels de santé, 13% des sites d’établissements de santé, 10% de sites d’associations de patients, et seulement 5% sont des sites d’éditeurs dédiés à l’information de santé, dont le site de Viva.

Sur 165 sites évalués lors de la demande initiale de certification, constate la Has, 56 % n’étaient pas conformes, car ils ne respectaient pas un ou plusieurs principes du HON code. Les non-conformités les plus fréquemment observées concernaient les principes 2 but du site-complémentarité, 3 confidentialité, 4 datation, 7 transparence du financement, et 8 honnêteté dans la publicité et la politique éditoriale. Chacun de ces principes n'était pas respecté par 20% ou plus des sites.

Mais note la Has, « dans la grande majorité des cas, ce processus de certification amène les sites à devenir conformes aux principes du HON code. »

Les 8 principes à respecter

Ces principes sont les suivants:

1. Indiquer la qualification des rédacteurs

2. Compléter et non remplacer la relation patient-médecin

3. Préserver la confidentialité des informations personnelles soumises par les visiteurs du site

4. Citer la/les source(s) des informations publiées et dater les pages de santé

5. Justifier toute affirmation sur les bienfaits ou les inconvénients de produits ou traitements

6. Rendre l’information la plus accessible possible, identifier le webmestre, et fournir une adresse de contact

7. Présenter les sources de financements

8. Séparer la politique publicitaire de la politique éditoriale

- Le bilan sur le site de la HAS: www.has-sante.fr

- Voir également:

Vos réactions

Nous suivre