Navigation article

Prévention

Lyon : suicide d'une laborantine à l'hôpital de la Croix Rousse

Anne-Marie Boulet

Le mal-être des personnels des hôpitaux -soignants comme non-soignants- n'est pas une nouveauté. Des syndicats alertent depuis longtemps sur les méfaits des restructurations subies par les hôpitaux ces dernières années. Les personnels trinquent. Qu'ils soient médecins, infirmières ou autres. A Lyon, en début de semaine, c'est une laborantine, mère de deux enfants et âgée de 44 ans, qui a mis fin à ses jours en se jetant par une fenêtre du 5e étage, à l'hôpital de la Croix-Rousse.

La Croix-Rousse, sis sur la colline des Canuts, est l'un des établissements des Hospices civils de Lyon. "C'est toute la biologie de l'hôpital qui est concernée par la restructuration", explique Nicole Smolski, médecin anesthésiste-réanimateur dans l'établissement, et présidente du Snphar-E, syndicat de médecins qui se penche beaucoup sur le stress et le mal-être des soignants. Le médecin explique : "C'est tout l'hôpital qui est sous le choc. C'est mon service qui l'a récupérée -elle était encore en vie après sa chute, Ndlr-, a tenté de la réanimer et de l'opérer. Mais, hélas, nous n'avons rien pu faire. C'est terrible".

Cette technicienne du laboratoire d'exploration fonctionnelle endocrinienne et métabolique, travaillait, selon la Cgt, depuis plus de vingt ans « au sein d'une équipe très soudée de cinq personnes ». L'activité de son laboratoire devait être transférée au 15 décembre au laboratoire des Hôpitaux Est de Lyon et, à trois semaines de ce changement important, elle n'avait, semble-t-il, toujours pas de réponse sur ce qu'elle allait devenir.

Pour les syndicats Cgt et Sud du centre hospitalier lyonnais, « le suicide sur le lieu de travail est le dernier message d'une collègue désespérée qui se trouve devant un obstacle insurmontable pour elle ». A la demande des syndicats, une réunion extraordinaire du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (Chsct) va se tenir, ce jeudi. Afin de mettre en place des mesures préventives pour que tels gestes ne se reproduisent jamais. 

Anne-Marie Boulet

Lire aussi, un dossier santé : « Quand le travail fait mal » et , « Ces réformes qui plombent l’hôpital », «Santé mentale : la souffrance des soignants »

Pour aller plus loin, lire l'ouvrage que Philippe Rouzaud, consultant à la Secafi, a publié aux éditions L'Harmattan : « Salariés, le lean tisse sa toile et vous entoure... »
Découvrir également le dernier ouvrage de Vincent de Gaulejac (DDB Editions), co-signé avec Antoine Mercier, confrère de France-Culture : "Manifeste pour sortir du mal-être au travail"

Vos réactions

Sur le même sujet

Prévention

Beaucoup des 55-75 ans ne savent pas nager

Les noyades sont responsables de près de 500 décès accidentels chaque été en France. Une étude révèle que beaucoup des 55-75 ans ne savent pas nager.

Prévention

Les gestes utiles pour profiter du soleil

Les bons réflexes et les gestes utiles pour profiter du soleil sans les inconvénients.

Prévention

Bouger, oui, souffrir, non !

L'été, on aime se remettre au sport. Mais parfois le corps se rebelle. Le point sur les petits bobos des sportifs et les conseils pour les éviter.

Dans la même rubrique

Sport

Bouger, est bon pour la santé

Nous sommes devenus trop sédentaires, pourtant la pratique régulière d’une activité physique réduit les risques d’apparition de certaines maladies.

Santé

Tiques : une appli pour vous informer

Une application « Signalement-Tique », a été créée pour prévenir la maladie de Lyme et collecter des données. Téléchargement gratuit sur smartphone.

Alimentation

Les Français et l'alimentation : mention « peut mieux faire »

Les modes de vie et de consommation alimentaire des Français restent à améliorer, d'après le dernier rapport de l'Agence de sécurité alimentaire.

Nous suivre