Navigation article

Prévention

Brossage des dents : peut mieux faire

Anne-Marie Thomazeau

L'Union française pour la santé bucco-dentairea mené une enquête auprès de 19 000 Français sur leurs habitudes en la matière. Des progrès restent à faire.

La santé bucco-dentaire fait partie intégrante de la santé générale. La bouche, en effet, est une porte d'entrée des bactéries qui s'introduisent dans la circulation sanguine et viennent se greffer sur différents organes, en particulier les poumons, les reins, les articulations, le pancréas, les sinus ou le cœur. Or, 46 % des Français ne  font toujours pas le lien entre problèmes dentaires et répercussion sur leur santé générale. Pourtant, une bonne hygiène dentaire est indispensable à une bonne santé. 

Selon l'enquête, si 93 % des Français se considèrent en bonne santé, 70 % seulement estiment avoir une bonne santé bucco-dentaire.

Si 64 % des Français se rendent chez leur dentiste une fois par an, ce qui est la fréquence conseillée (6 mois pour les personnes diabétiques), 36 % n'y vont pas chaque année. 

Si 77 % des Français se lavent les dents deux fois par jour, encore 23 % ne le font au mieux qu'une fois. Les moins de 40 ans sont les plus nombreux à ne pas se brosser les dents deux fois par jour.

Brosse à dents, toujours pas les bons réflexes 

43 % des Français utilisent une brosse à poils médium ou durs, en pensant qu'elles sont plus efficaces, alors même qu'un brossage trop énergique peut à l'inverse altérer les dents. Mieux vaut privilégier les brosses à dents souples ou, si le budget le permet, les brosses à dents électriques. 

81 % des Français n'utilisent jamais de fil dentaire, 72 % jamais de bain de bouche et c'est dommage, car ces produits sont indispensables à une bonne hygiène dentaire.

Enfin, selon l'Union française pour la santé bucco-dentaire, il faudrait que celle-ci devienne une priorité de prévention et de santé publique : « Est-il normal que la Tva maximale s'applique sur les brosses à dents et le dentifrice, alors qu'elle est plus faible pour les sodas ? » déplore le Dr Sophie Dartevelle, chirurgienne-dentiste et président de l'Ufsbd. 

Pour faire réfléchir les politiques, l'organisation enverra à tous les députés, le 20 mars, dans le cadre de la Journée de la santé bucco-dentaire, une trousse de brossage. 

Les bons conseils à appliquer

- Un brossage matin et soir, d'une durée de deux minutes.

- Utiliser un dentifrice fluoré.

- Utiliser un bain de bouche quotidien. Il permet de réduire la plaque dentaire.

- Utiliser du fil dentaire pour les espaces serrés, des brossettes pour les espaces plus larges.

- Une visite au moins une fois par an chez le dentiste et ce dès l'âge de 1 an.

- Une alimentation variée et équilibrée.

Et en complément : la mastication d'un chewing-gum sans sucres après chaque prise alimentaire

 

 

 

Vos réactions

Sur le même sujet

Prévention

Le froid met l'organisme à rude épreuve

Les défenses passives de l'organisme contre le froid sont faibles. Comment se protéger du froid et quels sont les risques qu'il nous fait courir ?

Prévention

Cures thermales : ce que vous devez savoir

Les bienfaits des eaux thermales ne sont plus à démontrer. Les cures permettent en effet à de nombreux patients d’améliorer leur qualité de vie.

Prévention

Les trois quarts des Français ne marchent pas assez

10 000 pas par jour, c'est ce que recommande l'Organisation mondiale de la santé (Oms) pour rester en forme. Les Français en sont loin.

Dans la même rubrique

Maladies

Journée contre la tuberculose : réduire le nombre de décès dans le monde

La Journée de lutte contre la tuberculose, qui a lieu le 24 mars a pour but de sensibiliser au fardeau que représente cette maladie dans le monde.

Sida

Sida : les idées fausses ont la vie dure

Les Français sont mal informés sur le virus du sida. Leur état de connaissance est jugé « alarmant » d'après un sondage de l'association Sidaction.

Maladies

Maladies rénales, maladies silencieuses

Les maladies rénales sont peu connues, pourtant elles touchent 3 millions de Français. Une prise en charge précoce est indispensable.

Nous suivre