Navigation article

Cancer

Covoiturage : partager « un bout de chemin » avec RoseCar

Marilyn Perioli
DR Rose magazine

 Rose association crée une plate-forme de co-voiturage, RoseCar, pour les malades du cancer.

« 88 % des actes de cancérologie sont désormais réalisés en ambulatoire. Une hospitalisation de jour qui a totalement bouleversé le rythme des déplacements », explique Céline Lis-Raoux, la fondatrice de l'association et du magazine Rose qui s'adressent aux femmes malades du cancer. D'où l'idée originale et solidaire de créer RoseCar, une plate-forme gratuite de covoiturage qui permet aux femmes qui habitent un même quartier de s’organiser via un calendrier pour mettre en commun leurs trajets en voiture.

Le transport à l'hôpital, cher et fatiguant

La facture des transports pour les soins à l'hôpital est lourde pour les malades qui doivent s'y rendre fréquemment et le système de covoiturage imaginée par Céline Lis-Raoux permet à la fois de faire des économies mais aussi de rencontrer d'autres malades, de créer des liens, de voyager au calme et de moins se fatiguer. La devise de RoseCar étant de partager « un bout de chemin ».

Il suffit de vous rendre sur la plate-forme, de vous inscrire, d'indiquer le lieu de départ et celui de votre rendez-vous. A l'arrivée, de nombreux hôpitaux ont déjà réservé des places de parking aux usagers de RoseCar. Vous pouvez également proposer un covoiturage et vous inscrire sur le site.

Et l'idée fait son chemin puisque « les personnes souffrant d'autres maladies, les visiteurs et les médecins pourront aussi s'en servir », précise l'autre fondatrice de Rose association, Céline Dupré.

Voir la vidéo pour comprendre le principe de RoseCar.

Vos réactions

Sur le même sujet

Cancer

Un médicament contre le cancer du sein aurait entraîné 5 décès

Une enquête de pharmaco-vigilance a été ouverte en septembre sur le docétaxel. Les résultats seront présentés le 28 mars.

Cancer

Cancer du sein : vers un dépistage plus personnalisé

La ministre de la Santé a annoncé une refonte du dépistage organisé du cancer du sein. Il sera personnalisé, pour plus d'efficacité.

Cancer

2 cancers sur 5 pourraient être évités grâce à une bonne hygiène de vie

Ne pas fumer, faire du sport, réduire sa consommation d'alcool, avoir une alimentation équilibrée… pourraient éviter 40 % des cancers.

Dans la même rubrique

Enfants

Cancers de l'enfant : on les diagnostique mieux

La hausse du nombre de cancers de l'enfant dans le monde (+13 %) est due au fait qu'on les diagnostique mieux et plus tôt, d'après l'Oms.

Maladies

L'odorat canin au service des malades du cancer

Le projet Kdog est un programme original et prometteur de dépistage précoce du cancer, qui utilise l'odorat des chiens.

Enfants

Cancers de l'enfant : les nouveaux espoirs

Les cancers pédiatriques touchent chaque année en France environ 1 700 enfants et 800 adolescents, mais les essais cliniques sont prometteurs.

Nous suivre