Navigation article

Prévention

Connaissez-vous la « notoxic attitude » ?

Marilyn Perioli
123RF

Les produits chimiques ont envahi notre environnement quotidien. Comment prévenir leurs impacts 
négatifs sur notre santé et agir pour la préserver ?

Les substances chimiques sont présents dans de nombreux produits de notre quotidien : contenants alimentaires, cosmétiques, mais aussi jouets et textiles. Elles peuvent agir de façon négative notre santé au quotidien.

La « notoxic attitude »

Nous pouvons difficilement supprimer toutes les substances chimiques de notre quotidien, mais nous pouvons agir pour limiter les risques d'exposition en choisissant le bon geste pour protéger notre santé, surtout à des périodes clés de la vie comme la grossesse, l'enfance, l'adolescence : c'est la « notoxic attitude », comme l'explique Catherine Louis, conseil en santé environnementale, qui a inventé le concept.

Pour apprendre à se protéger des substances nuisibles à notre santé, la Mutuelle Mieux-être en partenariat avec Wecf, organise des ateliers de prévention. D'une durée de deux heures, individuels ou en groupe, ils s'adressent à tout le monde (adhérents et non adhérents de la mutuelle) et peuvent se dérouler à domicile, auprès des professionnels de santé, des collectivités, des associaitons, des entreprises... Sur un mode ludique, le participant passe en revue chacun des articles de la vie quotidienne : produits ménagers, alimentaires, d'hygiène et de beauté, casseroles, jouets, textiles, bricolage... et donne son avis sur leur dangerosité à l'aide de pastilles colorées : rouge : très dangereux pour la santé, vert : tout va bien, jaune : ne sait pas. Des conseillers répondent à toutes les interrogations et dispensent leurs conseils pour protéger notre santé et l'environnement.

La chasse aux produits toxiques

Tous les contenants peuvent abriter des ingrédients nocifs. C'est le contact répété qui pose problème.

Parmi les produits alimentaires, 60 Millions de consommateurs avait pointé du doigt, dans un numéro de 2013, le colorant caramel E150D, classé « cancérigène possible » par le Centre international de recherche sur le cancer, le sulfite de sodium (E221), les colorants azoïques et l’antioxydant Bha.

Les produits cosmétiques sont également sur la sellette avec encore de trop fortes concentration de parabens, du triclosan et du phénoxyéthanol, dont les effets à long terme sont encore inconnus et seraient susceptibles de modifier le fonctionnement normal du système hormonal.

Enfin, les produits ménagers peuvent être très dangereux, même de bons vieux produits comme la javel.

Sinon, préférez des contenants en verre, inox, porcelaine, des produits non transformés frais, locaux et sans emballages ou labellisés AB.

Pour les femmes enceintes, les enfants et les adolescents, il est recommandé de limiter les parfums et fragrances, source importante d'allergies par contact, les vêtements qui contiennent du formaldéhyde.

Pour plus de renseignements : Mutuelle Mieux-être, « notoxic attitude », Wecf.

 

Vos réactions

Sur le même sujet

Prévention

Brossage des dents : peut mieux faire

L'Union française pour la santé bucco-dentaire a interrogé 19 000 Français sur leurs habitudes en la matière. Des progrès restent à faire.

Prévention

Le froid met l'organisme à rude épreuve

Les défenses passives de l'organisme contre le froid sont faibles. Comment se protéger du froid et quels sont les risques qu'il nous fait courir ?

Prévention

Cures thermales : ce que vous devez savoir

Les bienfaits des eaux thermales ne sont plus à démontrer. Les cures permettent en effet à de nombreux patients d’améliorer leur qualité de vie.

Dans la même rubrique

Maladies

Journée contre la tuberculose : réduire le nombre de décès dans le monde

La Journée de lutte contre la tuberculose, qui a lieu le 24 mars a pour but de sensibiliser au fardeau que représente cette maladie dans le monde.

Sida

Sida : les idées fausses ont la vie dure

Les Français sont mal informés sur le virus du sida. Leur état de connaissance est jugé « alarmant » d'après un sondage de l'association Sidaction.

Maladies

Maladies rénales, maladies silencieuses

Les maladies rénales sont peu connues, pourtant elles touchent 3 millions de Français. Une prise en charge précoce est indispensable.

Nous suivre