Navigation article

Jeunes

Des jeunes Français qui s'appauvrissent

Marilyn Perioli
©123 RF

La Croix-Rouge tire la sonnette d’alarme sur la paupérisation grandissante de la jeunesse en France. De plus en plus de jeunes se privent de soins de santé et sautent des repas faute de moyens.

« En France, un jeune sur cinq a renoncé aux soins. Or un premier indice de la précarité est de ne pas se faire soigner », remarque la Croix-Rouge dans un rappport paru le 31 mai. Ils sont aussi de plus en plus nombreux à se priver régulièrement de repas. « 13 000 étudiants parisiens sautent quatre à six repas par semaine, faute de pouvoir se les payer. »

Tout ceci est le signe d'une « priorisation malheureuse » de la part de personnes « paupérisées », d'après la Croix-Rouge.

De plus en plus de jeunes dans les épiceries solidaires

Le constat est sans appel. D'après l'association, parmi les personnes fréquentant les  épiceries solidaires tenues par la Croix-Rouge, le pourcentage des moins de 25 ans a augmenté : il était de 11,9 % en 2015, il est passé à plus de 13 % en 2016. 

D'après les chiffres, ce que la Croix-Rouge appelle le « reste à vivre moyen », qui équivaut à ce dont un foyer dispose en fin de mois une fois les charges fixes payées, ne dépasse pas 85 euros, à diviser sur trente jours pour se vêtir et se nourrir, analyse le rapport.

« Il faut que l'Etat prenne conscience de la nécessité d'augmenter ses financements pour la promotion de la santé », déclare le président de la Croix-Rouge française. Et qu'une véritable information soit donnée aux jeunes sur les aides dont ils peuvent bénéficier. 

Vos réactions

Sur le même sujet

Jeunes

Développer les structures d'écoute pour les jeunes

Addictions, sexualité, sommeil, lieux d'accueil... La Quinzaine de la santé des jeunes, du 12 au 23 juin, propose de faire le point.

Jeunes

Le sport contre l'obésité des jeunes

Une étude américaine démontre que favoriser l'exercice physique pour les jeunes est bénéfique pour leur santé, mais ausi pour les finances de l'Etat.

Jeunes

Le manque de sommeil modifie le cerveau des adolescents

Le manque de sommeil entraînerait une modification de l'anatomie du cerveau des adolescents, d'après une étude de l'Inserm.

Dans la même rubrique

Nutrition

L'obésité se stabilise en France

L'obésité et le surpoids se stabilisent en France mais concernent encore un adulte sur deux, d'après une étude du Bulletin épidémiologique.

Psy

Consultations gratuites pour les jeunes en souffrance

Les jeunes de 11 à 21 ans souffrant de troubles psychiques pourront bénéficier de consultations gratuites auprès de psychologues.

©123 RF
Psy

Mieux prendre en charge le mal-être des adolescents

Le gouvernement lance un plan d'action pour le bien-être et la santé des jeunes : prévention et prise en charge par des professionnels compétents.

Nous suivre