Navigation article

Jeunes

Développer les structures d'écoute pour les jeunes

Marilyn Perioli
DR Fil santé jeunes

Comment vont les jeunes ? Du 12 au 23 juin, la Fédération des espaces pour la santé des jeunes propose de faire le point, notamment sur l'accès aux lieux d'accueil et d'écoute pour les jeunes.

Sommeil, alimentation, addictions, vie sexuelle, recours aux soins… Tous les aspects de la santé des jeunes seront abordés dans cette Quinzaine qui aura lieu du 12 au 23 juin, organisée par la Fédération des espaces pour la santé des Jeunes.

Cette dernière a pour mission de mobiliser les réseaux de professionnels des champs sanitaire, psychologique, social, juridique et culturel qui favorisent l’accès à la santé et à la citoyenneté des jeunes. L’objectif principal de cet événement est d’augmenter la visibilité des lieux d’accueil et d’écoute et leur accessibilité.

Favoriser de bonnes habitudes de vie

Les jeunes Français sont plutôt en bonne santé, mais une partie d'entre eux ont toutefois besoin d'être repérés, aidés. Période charnière, l'adolescence est le moment où les perceptions, les comportements diffèrent. L'éducation à la santé devient alors un enjeu afin que ces habitudes ne s'ancrent pas dans la vie d'adulte (tabagisme, binge drinking).

« L’adoption d’habitudes favorables à la santé le plus tôt possible est un investissement nécessaire pour améliorer durablement la santé de toute la population », précise la Fédération.

Mobiliser les structures d'accueil

Si le médecin généraliste demeure le professionnel de santé le plus consulté, le site Fil Santé Jeunes à destination des jeunes de 12 à 25 ans est un bon moyen d’information, neutre et sans jugement, où les jeunes peuvent poser des questions. Un numéro vert d'aide anonyme et gratuit permet de mieux orienter les jeunes vers les professionnels compétents : le 0800 235 236, tous les jours de 9 h à 23 h.

Les structures d'accueil et d'écoute (dans les établissements scolaires, les quartiers...) doivent être développées et soutenues financièrement pour dispenser non seulement toute l’information nécessaire mais aussi les soins appropriés à cette tranche d'âge (contraception, conseils nutrition...).

Pour mémoire, en 2002, a été créé par l’Etat, le Point Accueil Ecoutes Jeunes (Paej) qui réunit les Paj (Point accueil Jeunes) et des Pej (Point écoute jeunes). Ces lieux sont de petites structures de proximité d’accueil, d’écoute, de soutien, de sensibilisation, d’orientation et de médiation pour les jeunes exposés à des situations à risque, et de leur entourage adulte.

L’équipe est constitué de professionnels de l’animation, de l’éducation, de santé mentale dès lors qu’ils ne délivrent pas de soins, ou du secteur social.

Le public accueilli est composé de mineurs et jeunes majeurs âgés de 16 à 25 ans, en détresse liée à des difficultés sociales, psychologiques, éducatives, familiales, scolaires ou professionnelles.

Autres exemples de structures :

- les Cmp (centres médico-psychologiques) accueillent les jeunes selon leur âge (« enfants-ados » avant 16 ans et « adultes » à partir de 16 ans). Les prises en charge sont assurées par des psychiatres, des psychologues et des psychothérapeutes.

- Les Cmpp (Centres médico-psycho-pédagogiques) accueillent généralement les personnes de 3 à 20 ans. On peut s’y rendre pour des troubles de l’apprentissage scolaire et des troubles psychiques. Dans certains cas, cela permet aux enfants et aux adolescents qui y sont suivis de rester dans leur environnement habituel, scolaire et familial.

Les soins dispensés dans ces lieux sont remboursés par la Sécurité sociale.

Et aussi : le Planning familial, prevention-ecoutejeunes.org

 

 

Vos réactions

Sur le même sujet

Jeunes

Des jeunes Français qui s'appauvrissent

Renoncement aux soins, privation de repas, une certaine partie de la jeunesse française se paupérise, d'après un rapport de la Croix-Rouge.

Jeunes

Le sport contre l'obésité des jeunes

Une étude américaine démontre que favoriser l'exercice physique pour les jeunes est bénéfique pour leur santé, mais ausi pour les finances de l'Etat.

Jeunes

Le manque de sommeil modifie le cerveau des adolescents

Le manque de sommeil entraînerait une modification de l'anatomie du cerveau des adolescents, d'après une étude de l'Inserm.

Dans la même rubrique

Nutrition

L'obésité se stabilise en France

L'obésité et le surpoids se stabilisent en France mais concernent encore un adulte sur deux, d'après une étude du Bulletin épidémiologique.

Psy

Consultations gratuites pour les jeunes en souffrance

Les jeunes de 11 à 21 ans souffrant de troubles psychiques pourront bénéficier de consultations gratuites auprès de psychologues.

©123 RF
Psy

Mieux prendre en charge le mal-être des adolescents

Le gouvernement lance un plan d'action pour le bien-être et la santé des jeunes : prévention et prise en charge par des professionnels compétents.

Nous suivre