Navigation article

Alimentation

Eaux minérales : laquelle choisir ?

Anne-Marie Thomazeau

L’eau minérale naturelle se caractérise par sa pureté originelle et sa composition parfaitement stable et garantie en minéraux. Elle est de fait la seule eau à pouvoir bénéficier de propriétés favorables à la santé, reconnues par l’Académie de Médecine.

D’origine souterraine, l'eau minérale naturelle provient d'une source unique préservée de toute pollution humaine. Elle est captée en profondeur et ne subit aucun traitement de désinfection, elle est donc parfaitement pure.

L’eau minérale naturelle doit être obligatoirement embouteillée à la source. Elle fait l’objet de contrôles réguliers très stricts depuis le captage jusqu’à l’embouteillage afin d’assurer au consommateur une qualité optimale. L'eau minérale naturelle ne doit pas être confondue avec l'eau de source (la plus connue est Cristalline). Celle ci est également d’origine souterraine. Elle est potable à l’état naturel et embouteillée à la source. A la différence des eaux minérales naturelles, la composition de l’eau de source n’est pas systématiquement stable.

Chaque eau minérale a une composition spécifique qui lui confère une identité et un goût uniques. A la différence de l'eau de source, faiblement minéralisée, l'eau de minérale naturelle possède des sels minéraux (calcium, magnésium, sodium, potassium) et oligo-éléments (fluor, silicium, vanadium) aux propriétés spécifiques. Certaines sont plus minéralisées que d'autres.

Sur chaque étiquette est mentionné la quantité de minéraux contenus dans une bouteille d'eau. Les eaux dont le RS est inférieur à 500 mg/L sont peu minéralisées tandis qu'au-delà de 1500mg/L elle est très minéralisée.

S'il est conseillé de varier les eaux minérales et de ne pas abuser des eaux très minéralisées, certaines peuvent être prises sous forme de cures, selon les besoins.

L’étiquette indique toujours la composition en minéraux de l’eau ce qui permet au consommateur d’effectuer son choix en fonction de ses goûts et de ses besoins.

Ainsi, les eaux minérales calciques (plus de 150 mg/litre de calcium) ou magnésiennes (plus de 50 mg/litre de magnésium) peuvent permettre à ceux qui le souhaitent de compléter une alimentation souvent insuffisante en ces minéraux.

Les eaux minérales bicarbonatées (teneur en bicarbonate supérieure à 600 mg/litre) contribuent à une meilleure digestion 

Par ailleurs, les eaux minérales naturelles qui contiennent du sodium (plus de 200 mg/litre) sont particulièrement recommandées aux sportifs effectuant des efforts intenses et prolongés.

Les eaux faiblement minéralisées sont particulièrement recommandées pour l’alimentation des nourrissons.

Enfin, les eaux minérales naturelles contiennent divers oligo-éléments (silice, fluor, zinc, cuivre) qui participent au bon fonctionnement de l’organisme.

A chacun selon ses besoins

Chaque personne a des besoins spécifiques selon son âge, son mode de vie ou son activité physique. Les eaux minérales naturelles présentent une large palette de compositions minérales, selon le terroir dont elles sont issues, permettant à chacun de choisir son eau selon ses besoins.

Bébés

Les besoins en eau du nourrisson sont très élevés, mais en raison de l’immaturité́ de certains de ses organes, notamment ses reins, il est conseillé de prendre des précautions : veiller à choisir une eau pauvre en nitrates (< 10 mg/l) et à faible teneur en minéraux (résidu sec < 500 mg/l). 

Les mamans peuvent repérer ces eaux minérales naturelles grâce à leur étiquette qui précise la mention “convient à l’alimentation du nourrisson”. Cette mention est encadrée strictement  par la règlementation française (Evian, Volvic)

Enfants et ados

 La consommation d’une eau calcique (> 150 mg/l) permet de contribuer à la couverture des besoins journaliers en calcium, en complément des produits laitiers, notamment chez les adolescents.

Adultes

L’adulte en bonne santé peut consommer indifféremment des eaux faiblement, moyennement ou fortement minéralisées, adaptées à ses besoins et à son goût.

Certains états de fatigues passagers peuvent être révélateurs d’un léger déficit en magnésium. Dans ce cas, boire une eau minérale naturelle magnésienne (Hépar ou Contrex. L’Agence Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) reconnait que « le magnésium contribue à réduire la fatigue ». Des problèmes de digestion peuvent être améliorés grâce à une eau riche en bicarbonate comme Vichy célestins ou St Yorre, Quézac ou Badoit. En cas d'hypertension ou de troubles cardiovasculaire, privilégier les eaux pauvres en sodium (Thonon, Courmayeur, Evian, Vittel, Contrex, Volvic, Hépar, Salvetat ou Perrier)

Ménopause

Une eau riche en calcium (plus de 150mg/L) contribue à maintenir la densité osseuse : Contrex, Hépar, Vittel, Courmayeur. Côté eau gazeuse : San Pellegrino, Badoit, Rozana, Quézac, Arvie, Salvetat.

Personnes âgées

La sensation de soif diminuant avec l’âge, une hydratation régulière et de qualité́ est fondamentale chez un senior en bonne santé. Il faut apprendre à boire sans soif pour prévenir le risque de déshydratation.Une bonne hydratation aide à maintenir mémoire, concentration et vigilance. Ainsi, l’Agence Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) a reconnu le rôle de l’eau comme contribuant au maintien d’une fonction cognitive normale. Certaines eaux minérales « calciques » ou « magnésiennes » permettent de contribuer à la couverture des besoins journaliers recommandés en ces minéraux et ainsi d’aider à diminuer les risques de déminéralisation osseuse liée à l’âge, comme l’ostéoporose.

Femmes enceintes

Les besoins en eau augmentent lors de la grossesse (augmentation du volume sanguin) et l’allaitement. Les femmes enceintes ou allaitantes doivent s’hydrater plus pour répondre à ces besoins. L’Agence Européenne de Sécurité Sanitaire des Aliments (EFSA) recommande une consommation de 1,9 litres pour les femmes enceintes et de 2,1 litres pour les femmes allaitantes[4]. Les besoins en calcium et magnésium augmentant à cette période de la vie, les eaux « calciques » (> 150 mg/l) et « magnésiennes » (> 50 mg/l) peuvent être recommandées (Hépar, Contrex ou Courmayeur).

Sportif

Dans le cadre d’une activité sportive, même modérée, il faut s’assurer de boire avant, pendant et après l’effort. A cet égard, l’Agence Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) a reconnu le rôle de l’eau comme contribuant au maintien de la thermorégulation.

En cas d’exercice sportif intense et prolongé, la transpiration est accrue, entrainant une perte d’eau et éventuellement de sodium. C’est pourquoi, il convient de préférer une eau minérale naturelle riche en minéraux, bicarbonatée (> 1500 mg/litre) et sodique (teneur en sodium > 200 mg/l).

Régime

Chez les personnes souhaitant maintenir leur poids ou perdre du poids, une hydratation sans aucun apport calorique est essentielle : la consommation d’eau est donc à privilégier par rapport à d’autres boissons. Les personnes suivant un régime amaigrissant peuvent parfois s’exposer à des apports insuffisants en magnésium et en calcium. Dans ce cas, il peut être recommandé de consommer des eaux minérales naturelles magnésiennes (> 50 mg/L) et/ou calciques (> 150 mg/l) pour contribuer à la bonne couverture de leurs besoins quotidiens. ( Contrex, Hépar. La Courmayeur et Vittel)

Le résidu sec c'est quoi?

Pour savoir si une eau est peu ou fortement minéralisée, il faut regarder son résidu sec. Cet indicateur exprime le taux de minéraux recueillis après évaporation d'1 L d'eau soumis à 180 °C.

 Si le taux de minéraux est supérieur à 1 500 mg / L, l'eau est dite riche en minéraux (calcium, magnésium et/ou sodium). 

 S'il est compris entre 500 et 1 500 mg / L, il n'y a pas d'appellation spécifique, l'eau est moyennement minéralisée. 

 S'il est inférieur à 500 mg / L, c'est une eau faiblement minéralisée. 

 S'il est inférieur à 50 mg / L, c'est une eau très faiblement minéralisée.

Vos réactions

Sur le même sujet

Alimentation

Peut-on boire de l'eau du robinet en France ?

Si globalement, l’eau est de bonne qualité dans notre pays, certaines communes ne peuvent pas fournir à leurs administrés une eau dénuée de polluants.

Alimentation

Bien manger, une question d'équilibre

La viande, le gluten, le sucre, le gras… seraient mauvais pour la santé. Et si bien manger était une question d’équilibre et aussi… de plaisir ?

Alimentation

Huiles minérales : à limiter sur les emballages alimentaires

Les hydrocarbures d'huiles minérales présents sur les emballages alimentaires seraient potentiellement néfastes pour la santé d'après l'Anses.

Dans la même rubrique

Jeunes

Le sport contre l'obésité des jeunes

Une étude américaine démontre que favoriser l'exercice physique pour les jeunes est bénéfique pour leur santé, mais ausi pour les finances de l'Etat.

Santé

L'obésité, une « maladie de la civilisation »

L'obésité est une « maladie de la civilisation » pour le Dr Waysfeld, psychiatre et nutritionniste, qui commente la dernière enquête de l'Inserm.

Santé

L'obésité sévit surtout chez les plus pauvres

En France, l'excès de poids frappe surtout les plus pauvres, d'après une grande enquête publiée dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire.

Nous suivre