Navigation article

Environnement

L'Essonne aide un malade électrosensible

 

Brigitte Bègue

Bonne nouvelle : pour la première fois en France, la Maison départementale des personnes handicapées de l'Essonne a attribué une aide matérielle à un habitant souffrant d'électrosensibilité aux ondes émises par la téléphonie mobile.

Il a reçu une subvention pour s'acheter du tissu pour vêtements anti-onde, un baldaquin qui ne laisse pas passer les rayonnements pour protéger son lit la nuit, du matériel de mise à la terre pour les appareils électriques et de mesure, un micro ainsi qu'un logiciel de reconnaissance vocale pour pouvoir utiliser son ordinateur à distance.

Selon le Collectif des électrosensibles de France et l'association Priartem, qui se réjouissent de cette initiative, l'homme était devenu intolérant aux ondes suite à une exposition professionnelle à un appareil émettant de forts champs électromagnétiques.

« L'avancée du département de l'Essonne doit servir d'exemple pour les autres départements », estiment les associations. Pour l'heure, l'électrosensibilité n'est pas reconnue et on ne sait pas vraiment combien de personnes en souffrent, mais ils vivent un vrai martyre au quotidien, tant le brouillard d'ondes dans lequel nous vivons est important.

 

 

 

Vos réactions

Sur le même sujet

Environnement

Les compteurs Linky sont-ils dangereux pour la santé ?

Le déploiement national du compteur nouvelle génération d'Erdf a démarré. Particuliers, associations et communes craignent les dangers pour la santé.

Environnement

Pas de jouets toxiques dans la hotte du Père Noël !

Quels conseils pour offrir des jouets écologiques à Noël ? Interview de Jennifer Maherou, de l'association Santé environnement.

Environnement

Les femmes enceintes exposées à des perturbateurs endocriniens

Bisphénol A, phtalates... les femmes enceintes sont exposées à des perturbateurs endocriniens qui peuvent avoir un effet néfaste sur le fœtus.

Dans la même rubrique

Enfants

Pollution : elle tue les jeunes enfants

Plus d'un quart des décès d'enfants de moins de cinq ans sont attribuables à la pollution de l'environnement, intérieure et extérieure, d'après l'Oms.

Santé

Perturbateurs endocriniens : définition « trop restrictive » pour le Sénat

Le Sénat juge « trop restrictive » la définition de l'Union européenne sur les perturbateurs endocriniens. Quid des cosmétiques et des plastiques ?

Santé

Pollution et démence : un lien ?

Pollution et santé mentale ne font pas bon ménage, surtout si l'on vit à moins de 50 m d’une voie de circulation importante, d'après une enquête.

Nous suivre