Navigation article

Environnement

Faut-il mettre de la crème solaire en hiver ?

Anne-Marie Thomazeau

Dans certains pays, comme au Japon, pas question pour les femmes de sortir sans crème anti-UV, que le soleil brille ou qu'il pleuve des cordes.

En France, cet usage n'est pas dans les mœurs. Les Français utilisent déjà peu, ou mal, leur crème solaire sur les pistes de ski ensoleillées ou sur la plage en plein caniard. Ils n'en mettent pas assez, oublient d'en réappliquer toutes les deux heures ou en sortant de l'eau. Des efforts ce niveau restent à faire. Mais faut-il également « se crémer » avant de partir au bureau au mois de janvier à Paris ?

Il faut bien sûr raison garder. Si vous quittez votre maison à la nuit et rentrez après le coucher du soleil, vous ne prenez pas grand risque. En revanche, si vous devez passer deux heures à l'air libre, il est conseillé de se protéger des UV (responsables de cancers de la peau et de son vieillissement) surtout entre 12 heures et 14 heures. Plus encore si vous habitez une région du sud de la France où la luminosité est forte et si votre peau est claire. Selon une étude réalisé par le Pr Antony Young du Kings College London*, ne pas utiliser de crème, même lorsque l'exposition solaire est faible, provoque des altérations cellulaires profondes et plus importantes que lorsqu'on utilise une crème sur une piste de ski... De quoi faire réfléchir.

Les dermatologues estiment, cependant, qu'en général, l'hiver, un indice 15 suffit. Il protège la peau tout en laissant passer certains UV nécessaires à la production de la mélanine. Celle-ci protège la peau agressée par les radiations solaires en générant un bronzage plus ou moins intense. Le soleil sur la peau, en proportion légère, permet aussi la synthèse de la vitamine D nécessaire à notre santé.

* Enquête réalisée en 2015 (King's Collège London/Eau thermale Avène).

Vos réactions

Sur le même sujet

Environnement

Pas de jouets toxiques dans la hotte du Père Noël !

Quels conseils pour offrir des jouets écologiques à Noël ? Interview de Jennifer Maherou, de l'association Santé environnement.

Environnement

Les femmes enceintes exposées à des perturbateurs endocriniens

Bisphénol A, phtalates... les femmes enceintes sont exposées à des perturbateurs endocriniens qui peuvent avoir un effet néfaste sur le fœtus.

Environnement

Se protéger de la pollution

La France traverse un épisode de pollution aux particules depuis fin novembre qui atteint un pic ces derniers jours. Comment s'en protéger ?

Dans la même rubrique

Santé

Perturbateurs endocriniens : définition « trop restrictive » pour le Sénat

Le Sénat juge « trop restrictive » la définition de l'Union européenne sur les perturbateurs endocriniens. Quid des cosmétiques et des plastiques ?

Santé

Pollution et démence : un lien ?

Pollution et santé mentale ne font pas bon ménage, surtout si l'on vit à moins de 50 m d’une voie de circulation importante, d'après une enquête.

Santé

Perturbateurs endocriniens : comment réduire l'expositon ?

Les perturbateurs endocriniens sont des substances qui modifient notre sytème hormonal. Ils sont présents dans beaucoup d'objets de notre quotidien.

Nous suivre