Navigation article

Vaccination

Grippe : il est encore temps de se faire vacciner

Marilyn Perioli
©123RF

Avec le froid, le virus de la grippe va réapparaître mais il est encore temps de se faire vacciner. Explication sur le vaccin de Noémie Baroux, épidémiologiste, responsable du pôle surveillance continue du réseau Sentinelles.

Le vaccin contre la grippe saisonnière se renouvelle chaque année, pourquoi ?

La grippe saisonnière est une infection virale aiguë provoquée par un virus grippal. Il en existe trois types : A, B et C. Les virus grippaux de type A se subdivisent en sous-types. Parmi les nombreux sous-types des virus grippaux A, les sous-types A(H1N1) et A(H3N2) circulent actuellement chez l’homme. Les cas de grippe de type C surviennent beaucoup moins fréquemment que ceux des types A et B. C’est pourquoi seuls les virus grippaux A et B figurent dans la composition des vaccins contre la grippe saisonnière.

Tous les ans, le vaccin est remis à jour, car les virus grippaux évoluent constamment. Ce sont des virus qui se caractérisent par leurs fréquentes mutations. L'Organisation mondiale de la santé (Oms) surveille et repère les souches qui circulent chez l'homme dans l'hémisphère sud. Le vaccin contre la grippe saisonnière se prépare en février en fonction des souches qui circulent. C'est donc toujours un nouveau vaccin que l'on prépare, chaque année. Les épidémiologistes analysent la prédominance de plusieurs souches virales, puis les laboratoires se chargent de le fabriquer.

Le vaccin est-t-il plus efficace que l'an passé ?

On ne peux pas prédire. L’an dernier, le vaccin contre la grippe a fait preuve d’une efficacité limitée. Les souches circulant cette année devraient être beaucoup plus sensibles à la protection procurée par la vaccination car il prend en compte la souche du virus qui a largement sévi l'hiver dernier. De plus, les premiers virus en circulation dès le mois de septembre (il y a quelques cas seulement, pour l'instant) sont bien présents dans la composition du vaccin, ce qui est très encourageant sur son degré d'efficacité. Plus la couverture vaccinale est forte, plus le bénéfice est grand.

Qui peut se faire vacciner ?

En théorie, tout le monde ! Mais les personnes considérées à risque sont particulièrement ciblées : les personnes âgées de plus de 65 ans, les femmes enceintes, les personnes souffrant d'une maladie chronique et les personnels de santé. Toutes ces personnes recevront un bon de prise en charge à 100 % par l'assurance-maladie. Pour les autres, il faut consulter votre médecin traitant qui vous le prescrira si nécessaire. Il faut compter 10 jours après la vaccination pour être protégé, c'est pourquoi il est recommandé de se faire vacciner avant le pic épidémique. Plus on est vacciné tôt, mieux nous sommes protégés.

Le vaccin anti-grippal présente-t-il des risques ?

Non, ce vaccin ne présente aucun risque. Mais il est vrai que la couverture vaccinale est en baisse depuis quelques années. Pourtant, le vaccin anti-grippal est utilisé depuis une cinquantaine d'années, sans problème. Il ne contient aucun adjuvant. Il peut éventuellement procurer des effets indésirables transitoires et sans gravité, comme des douleurs musculaires, de la fièvre ou des maux de tête.

Vos réactions

Sur le même sujet

Vaccination

Msf exige la baisse du prix du vaccin contre le pneumocoque

Médecins sans frontières a remis près de 400 000 signatures au laboratoire Pfizer, exigeant la réduction du prix du vaccin contre le pneumocoque.

Vaccination

Substances toxiques dans le vaccin Méningitec ?

Ce sont les conclusions d'un rapport d'un laboratoire italien qui a révélé la présence de matériaux toxiques dans ce vaccin.

Vaccination

Des changements dans le calendrier vaccinal

Le zona pour les plus de 65 ans, la fièvre jaune en une seule injection : telles sont les deux nouveautés du calendrier vaccinal de 2016.

Dans la même rubrique

Santé

Sage-femme : une profession enfin reconnue

Ivg médicamenteuse, vaccination de la femme et du nouveau-né, le rôle des sages-femmes s'élargit.

Photo Rea
Santé

Se faire vacciner, c’est se protéger et protéger les autres

La Semaine européenne de la vaccination, créée à l’initiative de l’Oms, se tient du 25 au 30 avril.

Prévention

Bobos de l'été : la trousse à phamarcie 

Afin de ne pas être pris de court, il convient de partir avec quelques produits de base.

Nous suivre