Navigation article

Jeunes

La consommation d'alcool et de tabac est en baisse chez les collégiens

Marilyn Perioli
123RF

D'après l'Observatoire français des drogues et toxicomanies (Ofdt), la consommation d'alcool et de tabac des collégiens a baissé entre 2010 et 2014.

En 2014, la consommation d'alcool et de tabac des collégiens a baissé, d'après une enquête de l'Observatoire français des drogues et toxicomanies (Ofdt).

L'alcool reste la substance vedette chez les collégiens. Mais, les 10-15 ans sont moins nombreux à en boire depuis 2010 : le taux des élèves déclarant avoir consommé au moins une fois de l'alcool dans leur vie - cela peut être une simple gorgée de champagne lors d'un anniversaire - est passé de 71 % en 2010 à 64 % en 2014. A quoi cette baisse est-elledue ? D'après les chercheurs, les messages de prévention ont touché leur cible, mais aussi la médiatisation des effets nocifs du binge drinking, (ils étaient 18 % à avoir connu un état d'ivresse en 2010, ils ne sont plus que 10 % en 2014) ainsi que les interventions de professionnels dans les établissements pourraient aussi expliquer ce changement de comportement.

L'enquête observe que l'usage du tabac au quotidien a légèrement reculé, de 12 à 9 % chez les 4e et 3e. Les filles, alors qu'elles étaient plus nombreuses que les garçons à tester la cigarette à partir de la 4e en 2010,  l'expérimentent moins qu'eux. Le tabac séduit peu les élèves de 6e. Ils sont cinq fois moins nombreux à tester la cigarette (10 %) que l'alcool (49 %).

Dans les classes de 4e et 3e, pratiquement quatre élèves sur dix affirment avoir déjà utilisé une cigarette électronique. Mais la majorité d'entre eux l'ont juste essayée.

En revanche, l'usage du cannabis reste stable. Comme en 2010, l'expérimentation de cette drogue durant les années collège ne débute réellement qu'à partir de la 4e, où 11 % des élèves déclarent en avoir déjà fumé au moins une fois. Ils sont 24 % en 3e. La chicha est connue des collégiens : 17 % d'entre eux l'ont déjà fumée. Un sujet d'étude prochaine pour les chercheurs.

Vos réactions

Sur le même sujet

Jeunes

Développer les structures d'écoute pour les jeunes

Addictions, sexualité, sommeil, lieux d'accueil... La Quinzaine de la santé des jeunes, du 12 au 23 juin, propose de faire le point.

Jeunes

Des jeunes Français qui s'appauvrissent

Renoncement aux soins, privation de repas, une certaine partie de la jeunesse française se paupérise, d'après un rapport de la Croix-Rouge.

Jeunes

Le sport contre l'obésité des jeunes

Une étude américaine démontre que favoriser l'exercice physique pour les jeunes est bénéfique pour leur santé, mais ausi pour les finances de l'Etat.

Dans la même rubrique

Nutrition

L'obésité se stabilise en France

L'obésité et le surpoids se stabilisent en France mais concernent encore un adulte sur deux, d'après une étude du Bulletin épidémiologique.

Psy

Consultations gratuites pour les jeunes en souffrance

Les jeunes de 11 à 21 ans souffrant de troubles psychiques pourront bénéficier de consultations gratuites auprès de psychologues.

©123 RF
Psy

Mieux prendre en charge le mal-être des adolescents

Le gouvernement lance un plan d'action pour le bien-être et la santé des jeunes : prévention et prise en charge par des professionnels compétents.

Nous suivre