Navigation article

Santé

Le don de sang : une action citoyenne

Marilyn Perioli

La Journée mondiale des donneurs de sang est l'occasion de rappeler que le don de sang peut sauver des vie. L'Etablissement français du sang lance une semaine de mobilisation du 10 au 17 juin pour interpeller le grand public.

L’Établissement français du sang (Efs) se joint à l'initiative baptisée #MissingType, lancée par 22 pays, qui consiste à inviter le grand public, mais aussi les marques et les entreprises à faire disparaître les lettres A, B, O (faisant référence aux groupes sanguins) de leur compte Facebook et Twitter, de leur logo et de leur site Internet. « Cette opération inédite se déroulera du 10 au 17 juin avec en point d’orgue la Journée mondiale des donneurs de sang, le 14 juin », précise l’Efs. De nombreuses entreprise privées et institutions ont déjà répondu présent.

On a besoin de donneurs

« 10 000 dons de sang sont nécessaires chaque jour en France pour soigner les malades et les blessés quotidiens », martèle l'Etablissement français du sang.

  • 47 % des patients transfusés sont atteints d’un cancer ou d’une maladie du sang.

  • 35 % des transfusions sont réalisées à l’occasion d’une intervention chirurgicale.

  • 32 % des transfusions interviennent lors d’urgences relatives et 12 % lors d’urgences vitales.

Et avec les départs en vacances qui s'annoncent, le message doit passer.

La Journée mondiale des donneurs de sang, qui a lieu chaque année le 14 juin, est l’occasion de remercier les donneurs et bénévoles, mais surtout d'en convaincre d'autres. C'est aussi un moment convivial et une initiative citoyenne.

Le don de sang : un geste facile à faire

« Je n'ai pas le temps, j'ai peur des aiguilles, de la vue du sang, tout ceci va me déprimer... » Autant de fausses idées qui peuvent empêcher les bonnes initiatives. L'Efs rappelle que « Le prélèvement lui-même ne dure que 8 à 10 minutes. Si l’on ajoute le temps de l’entretien préalable avec l’infirmier(e) ou le médecin, puis le temps de repos et de collation, le don de sang prend au total 45 minutes. »

Le don de sang est réalisé par des professionnels et n'est pas plus douloureux qu'une prise de sang. Il ne présente aucun risque de contamination, le matériel est stérile et à usage unique.

Autre idée reçue : il faut être à jeun pour donner son sang. Non, ce n'est pas nécessaire. En revanche, il vaut mieux éviter les aliments trop gras et les boissons alcoolisées.

D'autre part, le don de sang se passe dans une ambiance conviviale et détendue. Un buffet est organisé pour faciliter la récupération des donneurs. Ces derniers peuvent ensuite retourner à leur quotidien tout en évitant les efforts physiques violents.

Pour savoir où donner : dondesang.efs.sante.fr

Vos réactions

Sur le même sujet

Santé

Hépatites virales : faites-vous dépister

A l’occasion de la Journée nationale de lutte contre les hépatites, les associations lancent un appel d'incitation au dépistage.

Santé

Cancer : augmentation du taux de survie

En France on meurt moins du cancer mais de fortes inégalités territoriales persistent et la prévention n'est pas toujours au rendez-vous selon l'INCa.

Santé

Rire est bon pour la santé, c'est prouvé !

Le rire est bon pour la santé, mais est-ce prouvé scientifiquement ? Interview du Dr Evelyne Chartier, médecin acunpuncteur à Clermont-Ferrand (63).

Dans la même rubrique

Femmes

Baisse du nombre d'Ivg en France

Le nombre d'Ivg a légèrement diminué en 2016, confirmant la tendance à la baisse observée depuis quelques années.

Prévention

Chaleur : une plate-forme téléphonique à votre service

Il fait chaud partout en France. Une plate-forme téléphonique : le 0800 06 66 66 est activée par le ministère de la Santé.

Jeunes

Développer les structures d'écoute pour les jeunes

Addictions, sexualité, sommeil, lieux d'accueil... La Quinzaine de la santé des jeunes, du 12 au 23 juin, propose de faire le point.

Nous suivre