Navigation article

Environnement

Le glyphosate est considéré comme dangereux par l'Oms

Marilyn Perioli
©123RF

Considéré comme dangereux par l'Organisation mondiale de la santé (Oms), le glyphosate n'inquiète pourtant pas la Commission européenne, qui estime que le risque de cancer lié au produit est improbable.

L'herbicide le plus utilisé au monde, le glyphosate, présent dans plus de 750 produits désherbants, est-il dangereux ? Oui, répond l'Organisation mondiale de la santé (Oms), s'appuyant sur les études du Centre de recherche du cancer, qui ont conclu que le pesticide est un cancérigène probable. Non, prétend la Commission européenne qui cite des études menées par des fabricants de pesticides, estimant que le risque de cancer est improbable. Pourtant elle a dû reporter le vote sur sa proposition de prolonger l'autorisation du glyphosate, faute de majorité.

La France est contre

Plusieurs pays européens, dont la France, se sont prononcés contre l'autorisation de la vente du glyphosate. De leur côté, des Ong, comme Générations futures ont vivement contesté ce rapport de la Commission, qu'elles accusent de partialité et se félicitent de la postion de la France.

« En ce qui concerne le glyphosate, il faut vraiment que l’Union européenne et la Commission s’alignent sur la position la plus protectrice de l’environnement et de la santé. La France va pousser pour la position la plus offensive qui est la position de l’Oms », a déclaré la ministre de l’Environnement, Ségolène Royal.

Vos réactions

Sur le même sujet

Environnement

Perturbateurs endocriniens : nos enfants contaminés

Bisphénol A, phtalates, pesticides… une étude de 60 Millions de consommateurs alerte.

Environnement

Les compteurs Linky sont-ils dangereux pour la santé ?

Le déploiement national du compteur nouvelle génération d'Erdf a démarré. Particuliers, associations et communes craignent les dangers pour la santé.

Environnement

Pas de jouets toxiques dans la hotte du Père Noël !

Quels conseils pour offrir des jouets écologiques à Noël ? Interview de Jennifer Maherou, de l'association Santé environnement.

Dans la même rubrique

Enfants

Pollution : elle tue les jeunes enfants

Plus d'un quart des décès d'enfants de moins de cinq ans sont attribuables à la pollution de l'environnement, intérieure et extérieure, d'après l'Oms.

Santé

Perturbateurs endocriniens : définition « trop restrictive » pour le Sénat

Le Sénat juge « trop restrictive » la définition de l'Union européenne sur les perturbateurs endocriniens. Quid des cosmétiques et des plastiques ?

Santé

Pollution et démence : un lien ?

Pollution et santé mentale ne font pas bon ménage, surtout si l'on vit à moins de 50 m d’une voie de circulation importante, d'après une enquête.

Nous suivre