Navigation article

Jeunes

Le sport contre l'obésité des jeunes

Marilyn Perioli
©123 RF

Une étude américaine démontre que le sport est bénéfique pour la santé des jeunes, notamment en luttant contre l'obésité. De quoi faire regretter la décision de Donald Trump de supprimer le programme de prévention de l'obésité de Michelle Obama, programme visant à proposer aux écoliers des repas équilibrés.

Pratiquer un sport le plus tôt possible dans l'enfance est bénéfique pour la santé des jeunes, explique une étude américaine. L'exercice physique permet notamment de lutter contre l'obésité, et a aussi un impact positif sur les finances de l'Etat. En effet, des milliards de dollars de dépenses médicales seraient économisés aux Etats-Unis.

Encourager la pratique sportive est bénéfique

« Si les jeunes Américains des écoles élémentaires suivaient les recommandations minimales en matière de pratique sportive, les effets seraient bénéfiques pour leur santé mais aussi pour l'économie » : voici en substance le message de l'étude des chercheurs de la faculté de santé publique de l'Université Johns-Hopkins, publiée dans la revue Health Affairs.

32 % des enfants âgés de 8 à 11 ans font 25 minutes de sport trois fois par jour (le minimum recommandé). Si cette proportion grimpait à 50 %, le pays pourrait économiser 21,9 milliards de dollars. A 100 %, 1, 2 million de jeunes ne seraient plus en surpoids et une économie de 62,3 millions de dollards serait effectuée.

En l'absence de programme de prévention, environ 8,1 millions de jeunes se retrouveraient en surpoids d'ici à 2020, entraînant 2 800 milliards de dollars de dépenses médicales supplémentaires.

Programme de lutte contre l'obésité supprimé

Cette étude tombe à pic, à l'heure où l'administration du président Trump vient de supprimer le programme de l'ancienne première dame Michelle Obama pour manger sain dans les cantines scolaires. Celui-ci avait été lancé afin de lutter contre l'obésité des jeunes.

Ce programme de prévention visait à proposer aux enfants des repas équilibrés avec moins de sel, de laits sucrés... Les cantines qui suivaient ce programme pouvaient recevoir des subventions de l'Etat.

Voyant cette mesure comme un coût, l'équipe de Donald Trump a jugé bon d'annuler ce programme, arguant du fait que les enfants ne mangeaient pas ce type de nourriture qui se retrouvait la plupart du temps dans les poubelles...

Selon le département agriculture du président Trump, ces exigences nutritionnelles ont coûté 1,2 milliard de dollars aux Etats et districts scolaires sur les cinq dernières années.

 

Vos réactions

Sur le même sujet

Jeunes

Développer les structures d'écoute pour les jeunes

Addictions, sexualité, sommeil, lieux d'accueil... La Quinzaine de la santé des jeunes, du 12 au 23 juin, propose de faire le point.

Jeunes

Des jeunes Français qui s'appauvrissent

Renoncement aux soins, privation de repas, une certaine partie de la jeunesse française se paupérise, d'après un rapport de la Croix-Rouge.

Jeunes

Le manque de sommeil modifie le cerveau des adolescents

Le manque de sommeil entraînerait une modification de l'anatomie du cerveau des adolescents, d'après une étude de l'Inserm.

Dans la même rubrique

Nutrition

L'obésité se stabilise en France

L'obésité et le surpoids se stabilisent en France mais concernent encore un adulte sur deux, d'après une étude du Bulletin épidémiologique.

Psy

Consultations gratuites pour les jeunes en souffrance

Les jeunes de 11 à 21 ans souffrant de troubles psychiques pourront bénéficier de consultations gratuites auprès de psychologues.

©123 RF
Psy

Mieux prendre en charge le mal-être des adolescents

Le gouvernement lance un plan d'action pour le bien-être et la santé des jeunes : prévention et prise en charge par des professionnels compétents.

Nous suivre