Navigation article

Scandales sanitaires

Mediator : le point sur l'indemnisation des victimes

Marilyn Perioli

L'Office national d'indemnisation des accidents médicaux (Oniam) a recensé 8 942 demandes d'indemnisation concernant l'affaire du Mediator, à la fin décembre 2015.

L'Office national d'indemnisation des accidents médicaux (Oniam) a publié ses statistiques sur le Mediator (benfluorex). Au 31 décembre 2015, on recensait 8 942 demandes d'indemnisations (dont 74 % par des femmes) et 1 942 avis positifs. Depuis la création du dispositif spécifique au Mediator le 1er septembre 2011, 721 séances d'experts ont eu lieu. Elles ont suscité 6 871 expertises sur pièces (rapports d'expertise) avec échanges contradictoires. Il y eu également 2 444 demandes de pièces complémentaires ou sursis à statuer et 141 demandes d'expertise au fond auprès d'un médecin spécialiste non représenté au collège.

Trois rejets ont été prononcés pour défaut de qualité à agir du demandeur. Enfin, il y a eu désistement dans 132 dossiers.

Sur les 1 942 avis positifs d’indemnisation, l’Oniam précise qu’il revient ensuite au laboratoire Servier de présenter une proposition d’indemnisation aux victimes. Mais la loi prévoit que l’Office peut se substituer au laboratoire lorsque celui-ci n’a pas présenté de proposition dans un délai de trois mois suivant la réception de l’avis positif, ou lorsque l’indemnisation proposée est « manifestement insuffisante ».

A ce jour, 72 demandes de substitution ont été adressées à l’Oniam par des victimes. Parmi elles, 23 ont été acceptées. Pour celles-ci, l’Office se retournera en justice contre Servier pour demander le remboursement des sommes avancées, assorti d’une pénalité de 30 %. 49 autres demandes de substitution ont été rejetées parce que le montant proposé par Servier était conforme au référentiel d’indemnisation de l’Oniam.

 

Vos réactions

Sur le même sujet

Scandales sanitaires

L'affaire du Mediator au théâtre

Du 16 mars au 1er avril 2017, au théâtre des Bouffes du Nord, la pièce Mon Cœur rend hommage aux victimes du Mediator.

Scandales sanitaires

Vers une meilleure protection des lanceurs d'alerte ?

Ségolène Royal a mis en place une une Commission nationale de la déontologie et des alertes en matière de santé publique et d'environnement.

Scandales sanitaires

Dépakine : les victimes lancent une action de groupe contre Sanofi

Première en France : les victimes de la Dépakine (un anti-épileptique prescrit à tort aux femmes enceintes) lancent une action contre Sanofi.

Dans la même rubrique

Droits

Dentexia : l’assurance-maladie peut aider les victimes

L’assurance-maladie peut aider les victimes de la société privée de soins dentaires low cost Dentexia, sous certaines conditions.

Médicaments

Les agences de santé sommées de faire le ménage

Après les révélations de Mediapart sur les liens d'affaires entre membres des agences de santé et labos, le procureur de la République est saisi.

Médicaments

Médicaments : en finir avec le lobbying des labos

Des médecins, élus et associations ont écrit une lettre ouverte à Marisol Touraine, afin qu'elle s'attaque au lobbying de l'industrie pharmaceutique.

Nous suivre