Navigation article

Cancer

Mobilisation contre le cancer du pancréas

Anne-Marie Thomazeau
©Lydie LECARPENTIER/REA

Mise en place au niveau mondial par des associations de patients et, en France, par la fondation A.R.CA.D, la deuxième édition de la journée mondiale du pancréas a pour ambition d’informer, d’alerter l’opinion et de recueillir des dons, en vue de financer une recherche scientifique appropriée pour répondre à cet enjeu de santé publique.

Le cancer du pancréas est responsable de la mort de plus de 300 000 personnes par an dans le monde et touche près de 12 000 personnes en France chaque année. « Il est vraiment important que les patients, les personnels soignants, les médecins se mobilisent pour concevoir et réaliser de nouveaux essais thérapeutiques permettant d’améliorer les soins par des stratégies thérapeutiques optimisées, mais aussi la découverte de nouvelles molécules toujours plus efficaces »  explique le Pr. Pascal Hammel, Gastroentérologue spécialisé en oncologie digestive. 

Seul cancer dont le taux de mortalité est en augmentation, le cancer du pancréas représente actuellement la 4e cause de décès en Europe et devrait devenir la 2e cause de mortalité par cancer à l’horizon 20202. À l’occasion de la 2ème édition de la journée mondiale qui se déroulera le vendredi 13 novembre, plusieurs initiatives seront lancées auprès du grand public, des professionnels de santé et des parlementaires européens pour alerter et favoriser la recherche : concert, réunion professionnelle et lancement d’une plateforme européenne. 

Parmi les cancers les plus redoutables, le cancer du pancréas attire moins de 2 % des fonds de recherche attribués au cancer et accumule moins de 5 % des rapports d'essais cliniques dans la littérature médicale. 

… au niveau européen… 

L’amélioration des standards de traitement et de diagnostic, ainsi que la collecte de données sur les patients atteints de ce cancer au niveau européen sont nécessaires. C’est pourquoi une plate-forme web « Pancreatic Cancer Europe » disponible à l’adresse www.pancreaticcancereurope.eu sera mise en ligne le 13 novembre. Animée par des experts européens, des universitaires, des patients, des cliniciens et des décideurs politiques, cette plate-forme a 5 objectifs d’ici 2020 : 

Développer des plans spécifiques pour s’attaquer au cancer du pancréas et l'intégrer dans le cadre plus large des politiques de lutte anti-cancer des Etats Membres. En effet, à ce jour, il n’existe pas de programme consacré au cancer du pancréas dans l’Union Européenne et aucun Etat Membre n’a de stratégie nationale consacrée à cette pathologie

 Lancer des campagnes de sensibilisation et d’éducation dans tous les Etats Membres ; 

 Améliorer le diagnostic précoce en menant des campagnes nationales d’information et de sensibilisation en direction des professionnels de santé et des patients ; 

 Améliorer la collecte de données et oeuvrer au développement de registres du cancer du pancréas en Europe ; 

 Accroître le nombre de projets de recherche nationaux et pan-européens sur le cancer du pancréas. 

… et au niveau national 

Deux initiatives auprès du grand public et des professionnels de santé sont organisées : 

 À Reims, un concert sera organisé le vendredi 13 novembre à 19 heures 30 par la maîtrise de Reims dans l'église Saint Jacques. Gratuit, ce concert d'espoir et de partage a pour but de sensibiliser le grand public et d’aider à lever des fonds au plan national pour la recherche. 

 À Lyon, une réunion interactive à la Maison du pancréas invite les professionnels de santé à partager leurs expériences et connaissances sur ce cancer autour de 2 sujets : l’intérêt des soins de support et l’approche conjointe des oncologues et infirmières dans l’annonce et la prise en charge. 

 

A savoir 
Le cancer du pancréas est une tumeur maligne qui se développe au niveau du pancréas, glande située profondément dans l’abdomen, derrière l’estomac et jouant un rôle dans la digestion et dans la production d’hormones. 
2e cause de mortalité par cancer à l’horizon 2020
Le diagnostic est généralement réalisé à un stade avancé de la maladie. Ainsi, tous stades confondus, la survie à 5 ans est aujourd’hui de 5 %. En cas de chirurgie suivie de chimiothérapie, elle est de l’ordre de 20-25 %. 
45 % des Français estiment que le cancer du pancréas est rare ou assez rare, alors qu’il est aujourd’hui la 4e cause de décès par cancer en France et atteint 12 000 patients chaque année
 

Vos réactions

Sur le même sujet

Cancer

2 cancers sur 5 pourraient être évités grâce à une bonne hygiène de vie

Ne pas fumer, faire du sport, réduire sa consommation d'alcool, avoir une alimentation équilibrée… pourraient éviter 40 % des cancers.

Cancer

L'aidant familial, pilier incontournable pour le malade

1 Français sur 10 aiderait un proche malade, d'après la Ligue contre le cancer. 62 % d'entre eux travaillent et 12 % sont obligés de s'endetter.

Cancer

Cancer : des traitements innovants mais de plus en plus chers

Le coût des traitements contre le cancer dans le monde a connu un bond de 11,5 % par rapport à 2014.

Dans la même rubrique

Santé

Cancers de la thyroïde : épidémie ou surdiagnostic ?

La recrudescence des cancers de la thyroïde serait due à un surdiagnostic, d'après une étude du Centre international de recherche contre le cancer.

Médicaments

Coût exorbitant des traitements contre le cancer : une pétition est lancée

La pétition « Maîtriser les prix des médicaments contre le cancer : une urgence sanitaire et économique » a été signée par 110 cancérologues.

Solidarité

Jolie lingerie pour les victimes du cancer du sein

L'assocation Belles dessous propose de recycler des soutiens-gorge pour les femmes victimes d'un cancer du sein.

Nous suivre