Cardio-vasculaire

Navigation rubrique

Prévention

Bouger, oui, souffrir, non !

Le sport est excellent pour le coeur, pour le système respiratoire et pour le moral, mais parfois le corps se rebelle... Le point sur les petits bobos des sportifs et quelques conseils pour les éviter.

Marilyn Perioli
©123 RF

Aïe, une crampe !

La crampe est une contraction musculaire involontaire et douloureuse. Lors de l’effort, les muscles transforment les sucres en acide lactique, qui peut provoquer la contracture. Pour atténuer et faire disparaître la douleur, étirez le muscle concerné, massez-le légèrement. Pour prévenir les crampes, il est important de bien s’échauffer et de « boire suffisamment d’eau (mais à petites doses) avant l’effort, et très régulièrement pendant et après », conseille le Dr Bruno Sesboué, médecin du sport et responsable du service de médecine, de médecine du sport de l'hôpital de Caen.

Ouille, des courbatures !

Les courbatures, ces douleurs musculaires qui surviennent le lendemain ou le surlendemain de l'effort sont dues à un excès de substances toxiques, telles que l’acide lactique, dans les muscles. En général, elles sont la conséquence d'en effort trop violent ou trop prolongé. On en a aussi souvent lorsqu'on commence un nouveau sport et que l'on sollicite des muscles qui n'ont pas l'habitude de travailler. Les courbatures peuvent durer deux à trois jours. Pour les éviter, il faut bien s'hydrater et surtout apprendre à doser ses efforts.

Boum, une entorse !

L'entorse (ou foulure) est un traumatisme des ligaments causé par la mobilisation excessive d'une articulation. Elle se situe souvent à la cheville ou au genou. Elle provoque une vive douleur, accompagnée d’un gonflement de la zone douloureuse, et nécessite l’immobilisation. Le plus souvent, elle est bénigne, mais il faut consulter un médecin rapidement, qui vous prescrira du repos. Le risque, pour le genou notamment, est la déchirure des ligaments.

Zip, une élongation !

L’élongation est l'étirement violent d’un muscle au-delà de son élasticité naturelle. Elle est souvent due à un à un échauffement insuffisant ou mal adapté. Elle guérit seule au bout de dix à quinze jours, mais il faut quand même consulter un médecin pour être sûr du diagnostic.

Clac, un claquage !

Le claquage (ou déchirure) se produit lorsque l’étirement d'un muscle est trop violent et que plusieurs fibres musculaires se cassent, provoquant une inflammation temporaire. « Il faut éviter les massages intempestifs sur la zone endolorie et consulter son médecin », suggère Bruno Sesboué. La guérison prend au moins un mois.

Zut, une tendinite !

La tendinite est l'inflammation d’un tendon – qui relient les muscles aux os – provoquée lors de la répétition d’un même mouvement. Elle se localise le plus fréquemment au coude — le fameux tennis elbow -, à l’épaule, au genou, et sur le tendon d’Achille. Elle peut se signaler par une simple gêne ou par une douleur très aiguë. Elle est permanente au repos, de jour comme de nuit. Elle peut disparaître à l’échauffement ou quand vous pratiquez votre activité physique, mais elle réapparaîtra ensuite.

Il faut consulter rapidement votre médecin pour éviter que la douleur ne devienne chronique. Le traitement passe généralement par un arrêt prolongé de l’activité sportive en cause. Si la douleur est insupportable, il vous prescrira des anti-inflammatoires et/ou de la rééducation. La guérison peut demander plusieurs semaines ou mois. Là encore, préventivement, il est important de bien vous hydrater pendant votre pratique sportive, car les tendons sont très « friands » des minéraux contenus dans l’eau.

D'une manière générale, « prendre soin de son corps, principalement quand on fait du sport, est la première des préventions », insiste le Dr Bruno Sesboué. Toute pratique sportive régulière impose un suivi médical. Et si, après 45 ans, si vous reprenez le sport, il est recommandé de consulter votre médecin traitant avant de vous lancer. Dans tous les cas, allez-y progressivement, sans forcer sur vos muscles. Echauffez-vous bien et prenez le temps de faire des étirements après. Buvez beaucoup d’eau.

Ecoutez votre cœur. Si vous percevez des battements cardiaques irrégulieres ou trop rapides au cours de votre activité sportive, arrêtez votre entraînement !On appelle ces battements des « extrasystoles », car elles surviennent en dehors de la systole normale, c'est-à-dire de la contraction du cœur. Il est conseillé de consulter votre médecin qui vous enverra peut-être chez un cardiologue, surtout si vous avez dépassé la quarantaine.
 

Les précautions à prendre quand il fait chaud

• En période de fortes chaleurs, évitez les efforts entre 11 h et 16 h.
• Quand il fait chaud et humide, il est déconseillé de faire du sport à partir de 26-28 °C. Dans les zones
très sèches, la limite est de 33 °C.
• Pensez à ménager vos articulations, plus sollicitées si vous marchez ou courez sur le sable sec. Cette surface irrégulière et instable malmène les pieds et les chevilles.
• Après l’effort, n’oubliez pas le temps de récupération, même si vous êtes en vacances et avez l’impression
d’être moins fatigué.
• A vélo, en plus du casque, pensez à protéger vos yeux avec des lunettes de soleil afin d’éviter insectes et poussières.
• Et plus que jamais, hydratez-vous !

Vos réactions

Dossier

Juin 2017

Bougez ! C'est bon pour la santé

Nous sommes devenus trop sédentaires, pourtant la pratique régulière d’une activité physique réduit les risques d’apparition de certaines maladies (...)

Sur le même thème

Cardio-vasculaire

30 à 50 % des patients insuffisants cardiaques souffrent d'une carence en fer

Pour diagnostiquer une carence en fer, une simple prise de sang est nécessaire. Le dépistage est recommandé.

Cardio-vasculaire

Anévrisme de l'aorte : pensez au dépistage

Cette maladie extrêmement grave peut être dépistée grâce à un scanner et prise en charge efficacement grâce à la chirurgie.

Cardio-vasculaire

Le tabac est aussi responsable de maladies vasculaires

A l'occasion de la Journée sans tabac, Jean-Luc Magne (Chu de Grenoble), président de la Société de chirurgie vasculaire, fait le point.

Nous suivre