Navigation rubrique

Seniors

Les accidents de la vie courante touchent surtout les personnes âgées

Bonne nouvelle : les accidents de la vie courante sont en baisse depuis quinze ans mais le nombre de décès est important surtout chez les personnes âgées, d'après une étude publiée dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (Beh) .

Marilyn Perioli
©123RF

La dernière enquête publiée dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (Beh), démontre que, même si les accidents de la vie courante sont moins nombreux en France aujourd'hui, le nombre de décès qu'ils entraînent restent importants. Et, dans près de huit cas sur dix, ils concernent les seniors de 65 ans et plus.

Les accidents de la vie courante sont en baisse

« Accidents de la vie courante » est une appellation qui désigne « l’ensemble des traumatismes non intentionnels, à l’exception des accidents de circulation et des accidents du travail ». Le Beh les recense par secteur : ils ont lieu pour 56 % dans le secteur hospitalier, à domicile pour 22 %, dans une maison de retraite pour 13 %, sur la voie publique pour 4 % et dans un autre lieu pour 5 %.

Entre 2000 et 2012, le taux de mortalité par accidents de la vie courante a diminué de 2,2 % par an, surtout chez les moins de 15 ans. En tout, en 2012, on décompte 21 470 décès consécutifs à des accidents de la vie courante (10 791 hommes et 10 679 femmes), surout chez les personnes âgées de 65 ans et plus.

« Les chutes ont constitué la première cause de décès par accidents de la vie courante »

Les chercheurs constatent que les chutes sont la première cause de décès surtout chez les seniors. Mais, même lorsqu'elles ne sont pas mortelles, ces chutes « sont lourdes en termes de santé publique : séquelles physiques, perte d’autonomie et fragilisation de l’état de santé initial », lit-on dans le rapport.

La prévention des chutes chez les personnes âgées et les recommandations comme l’activité physique régulière et encadrée chez des femmes âgées vivant à domicile, sont donc primordiales. Mais aussi aménager son habitat pour faciliter ses déplacements en toute sécurité : ne pas laisser d’objets au sol, fixer les fils du téléphone, des luminaires... Faire en sorte que l’éclairage soit suffisamment fort, prévoir des douches adaptées et sécurisées...

Il est essentiel également d'apprendre à la personne âgée à se relever après une chute, car en attendant les secours, très souvent la personne ne sait pas comment s'y prendre pour se remettre debout. Les conseils sont de plier une jambe pour rouler sur le côté, de metter un genou à terre, l’autre jambe tendue, puis de se metter à quatre patte avant de se hisser en se tenant à une chaise stable ou à une rampe.

Les autres chiffres du Beh

Les suffocations représentent un peu moins d’un décès de cause connue sur cinq, et concernent dans 69 % des cas des personnes de plus de 75 ans.

Chez les moins de 25 ans, les noyades représentent la première cause de décès accidentels de cause connue (137 décès sur 221, dont 46 chez les moins de 5 ans).

Les intoxications ont été à l’origine de 2 040 décès dans l'ensemble de la population.

 

Vos réactions

Dossier

Novembre 2016

Bien vieillir chez soi

Vieillir à la maison, dans son environnement familier, c’est le souhait de la majorité des seniors. Pour que ce soit possible des aides existent (...)

Sur le même thème

Seniors

Un service de demande de retraite en ligne est créé

Les futurs retraités du régime général peuvent demander leur retraite en effectuant 100 % de leurs démarches en ligne sur le site lassuranceretraite.fr

Seniors

En 2017, initiez-vous aux « Moocs » !

Vous rêvez de devenir un as de la biologie moléculaire ou de vous immerger dans l’histoire de l’art ? Initiez-vous aux « Moocs ».

Seniors

« La domotique doit être au service du “bien vieillir” chez soi »

Anne Zerkovitz, de Techsap Ouest, met en relation différents acteurs des services à la personne, du monde du sanitaire et social et les industriels.

Nous suivre