Sida

Navigation rubrique

Sida

Sida : le film « 120 battements par minute », primé à Cannes

Robin Campillo, le réalisateur du film « 120 battements par minute », récompensé au Festival de Cannes, nous replonge au début des années sida. Il relate l'engagement des militants pour faire reconnaître cette maladie qui a provoqué une véritable hécatombe, dans l'indifférence générale.

Marilyn Perioli
©DR Film

Le jury du Festival de Cannes a attribué le Grand Prix, le plus prestigieux après la Palme d'or, au film engagé « 120 battements par minute », de Robin Campillo qui retrace les combats de l'association Act Up à Paris pendant les années sida.

Début de l'épidémie : l'hécatombe

Nous sommes au début des années 1990, le sida provoque une hécatombe. On ne parle encore pas des trithérapies. Alors, il faut agir et frapper fort. L'association Act Up créée en 1989 multiplie les actions de provocation : jets de poches de faux sang contre les façades de laboratoires pharmaceutiques... Il y a urgence, alors au sein des réunion hebdomadaires de l’association, on parle cash : sexe, gay prides, soirées extrêmes, tous les sujets sont abordés.

Le réalisateur dessine un portrait de groupe avec des personnages attachants et leurs histoires d'amour, tout en retraçant l'itinéraire de l'association.

Résultat : un film coup de poing, émouvant, intime et d'une portée universelle.

« Cela a  été une aventure aussi collective, une histoire qui l'a été tout autant. On est jamais aussi grands, beaux et forts qu'à plusieurs», a déclaré le réalisateur français.

Quant à l'association Actu Up, elle voit ce film « comme une chance de parler à nouveau de l’épidémie, qui perdure encore. 2017 : sida, on n’en guérit toujours pas ! »

Car même si des traitements existent et se sont améliorés (moins d'effets secondaires, mais quand même), la maladie est lourde à porter au quotidien. « Les séropositifVEs présentent de plus en plus de pathologies, qui se greffent au sida pour mieux tuer : cancers (cause de 45% des décès), maladies rénales, cardiovasculaires, respiratoires, du foie...» souligne Act Up.

« 120 battements par minute », de Robin Campillo, sortie le 23 août.

Vos réactions

Dossier

Juin 2017

Bougez ! C'est bon pour la santé

Nous sommes devenus trop sédentaires, pourtant la pratique régulière d’une activité physique réduit les risques d’apparition de certaines maladies (...)

Sur le même thème

Sida

L'espérance de vie des séropositifs a augmenté de dix ans

Grâce aux trithérapies, l'espérance de vie des séropositifs a augmenté d'environ dix ans en Europe et en Amérique du Nord, d'après une étude.

Sida

Une application pour sensibiliser les jeunes au Vih

Recommandée par la chaire Unesco Santé sexuelle et droits humains, elle informe, sous forme de jeu, sur toutes les questions liées à la sexualité.

Sida

Sida : les idées fausses ont la vie dure

Les Français sont mal informés sur le virus du sida. Leur état de connaissance est même « alarmant », analyse un sondage de l'association Sidaction.

Nous suivre