Vaccination

Navigation rubrique

Vaccination

Le Conseil d'Etat met la pression pour que le vaccin Dtp soit disponible

Le Conseil d'Etat donne six mois au ministère de la Santé pour faire en sorte que le seul vaccin obligatoire contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (Dtp) soit disponible à la vente.

Marilyn Perioli
©123RF

Le Conseil d’Etat, la plus haute juridiction administrative française, demande expressément au ministère de la Santé de rendre disponible à la vente, d'ici à six mois, le seul vaccin obligatoire contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, le fameux Dtp, sans association avec d’autres vaccins.

La vaccination du jeune enfant : un vrai casse-tête

Car, pour l'instant, ce seul vaccin Dtp est introuvable alors qu'il est obligatoire pour les enfants de moins de 18 mois. Les parents de jeunes enfants sont face à un casse-tête : ils doivent faire vacciner leur enfant contre le Dtp car c'est obligatoire. Problème  : il n'est vendu qu'en association avec d'autres vaccins (principalement hexa­valent, protégeant également contre la coqueluche, l’hépatite B et l’Haemophilus influenzae de type b, un germe responsable des méningites). Pour certains parents, ce n'est pas un problème mais d'autres ont l'impression qu'on leur force la main. D'où cette méfiance vis-à-vis de la vaccination qui monte en France depuis un certain nombre d'années.

Fabriquer le Dtp en six mois : mission impossible ?

Depuis 2008, la fabrication du Dtp seul (vendu par Sanofi et Gsk), a été suspendue suite à des complications allergiques et depuis elle n'a plus été relancée. Face à la demande express du Conseil d'Etat, lundi 6 février, la ministre de la Santé a annoncé qu’elle avait saisi les services du ministère de la santé et l’Agence nationale de sécurité du médicament (Ansm) « pour que l’Etat puisse mettre en œuvre la décision du Conseil d’Etat dans le délai imparti ».

Mais des questions restent en suspens : pourra-t-on fabriquer le Dtp en si peu de temps ? Non, répondent les fabricants. Qu'en est-il des délais pour l'autorisation de la mise sur le marché ? Les parents qui ne souhaitent pas utiliser le Dtp vendu avec d'autres vaccins seront-ils dispensés de faire vacciner leur enfant ?  La solution ne serait-elle pas de changer les règles en matière d’obligation vaccinale actuellement en cours en France ? Certains plaident pour le « tout obligatoire » ou en tout cas vers un élargissement des obligations vaccinales, comme rendre obligatoire l'hexavalent (le Dtp, plus la coqueluche, l’hépatite B et l’Haemophilus influenzae de type b)  ?

Le débat sur la vaccination est loin d'être terminé et pourtant il y a urgence afin de restaurer la confiance des Français. Il faut dire que la couverture vaccinale baisse en France.

Le 2 décembre 2016, le comité d’orientation de la concertation citoyenne mis en place par Marisol Touraine, avait préconisé de rendre obligatoires les vaccins contre onze maladies. Une piste ?

Vos réactions

Dossier

Novembre 2016

Bien vieillir chez soi

Vieillir à la maison, dans son environnement familier, c’est le souhait de la majorité des seniors. Pour que ce soit possible des aides existent (...)

Sur le même thème

Vaccination

Vers une vaccination obligatoire ?

Le comité d'orientation de la concertation citoyenne sur la vaccination préconise de rendre obligatoires les vaccins recommandés, soit 11 maladies.

Vaccination

Vaccination : informer et restaurer la confiance

Les Français sont très méfiants envers les vaccins. Une concertation citoyenne a été menée sur le sujet. Objectif : restaurer la confiance.

Vaccination

Le vaccin contre la grippe est disponible

Le vaccin contre la grippe est gratuit pour les plus de 65 ans, les femmes enceintes et les les personnes atteintes de certaines maladies.

Nous suivre