Navigation article

Enfants

Trop de substances toxiques dans les cosmétiques pour bébés

Marilyn Perioli
©123RF

L’Ong Wecf publie une enquête sur les cosmétiques pour bébés : les résultats montrent qu'ils contiennent encore trop de substances dangereuses pour leur santé.

Les bébés sont encore trop exposés aux produits toxiques contenus dans les cosmétiques comme les lingettes, les laits et lotions, les shampooings... d'après une enquête de l'Ong Women in Europe for a Common Future (Wecf) 1.

Les résultats de l'enquête

341 produits cosmétiques - laits de toilette, lotions, shampooings, produits pour le bain, lingettes, eaux nettoyantes, eaux de toilette, produits solaires - vendus sur le marché français en pharmacie, parapharmacie, supermarché et magasin biologique, ont été examinés dans le cadre de l'enquête de l'Ong Wecf. Les produits ont été classés en trois catégories : à « risque élevé », à « risque modéré », à « risque faible ou non identifié ».
On retrouve 3 ingrédients ou familles d’ingrédients classés à « risque élevé » dans 299 produits :

  • un allergène par contact (la méthylisothiazolinone) dans 19 produits, dont 7 lingettes ;
  • un conservateur soupçonné d’effets toxiques sur la reproduction (le phénoxyéthanol) dans 54 produits, dont 26 lingettes ;
  • des parfums dans 226 produits, impliquant des risques potentiels d’allergies.

On retrouve 4 ingrédients ou familles d’ingrédients classés à « risque modéré » dans 181 produits :

  • un composé très présent dans les produits moussants (l’Edta) dans 87 produits, dont 30 lingettes ;
  • des sulfates (laureth et lauryl sulfate), agents moussants potentiellement irritants dans 50 produits, en grande majorité des produits pour le bain et des shampooings ;
  • des huiles minérales, issues de la chimie du pétrole pouvant être contaminées par des impuretés, dans 30 produits, en majorité des crèmes et lotions ;
  • des nanoparticules, dont les effets sont encore mal évalués, dans 14 produits solaires.

Interdiction des ingrédients à « risque élevé »

Au vu de cette enquête, Wecf demande l’interdiction des trois ingrédients à « risque élevé » dans tous les cosmétiques destinés aux enfants de moins de trois ans. Elle alerte sur l’omniprésence de parfums (226 sur 341) potentiellement sensibilisants et pour certains mis en cause dans des allergies par contact.

Au nom du principe de précaution, l'Ong préconise des restrictions d’usage pour les ingrédients classés « à risque modéré », ainsi qu'un moratoire sur l’usage de substances suspectées d’être des perturbateurs endocriniens (PE) dans les cosmétiques pour bébés en attendant la définition des PE que doit publier la Commission européenne avant l’été 2016.

En ce qui concerne les produits classés dans la troisième catégorie, les risques sont mal identifiés faute, souvent, d’études scientifiques.

Bien lire les étiquettes

Wecf conseille aux parents de limiter l'usage de ce genre de produits pour leur bébé, de bien lire les étiquettes et d'éviter le plus possible les produits parfumés. L'Ong demande un étiquetage plus clair pour les substances allergènes par contact. Elle souhaite que l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm) évalue au plus vite ces produits qui envahissent les rayons de parapharmacie.

 

  • 1. L'association repose sur un réseau de 150 organisations environnementales et féminines présentes dans 50 pays.

Vos réactions

Sur le même sujet

Enfants

Châtiments corporels : vers la fin de la fessée ?

Les députés ont voté l'interdiciton de « tout recours aux violences corporelles » envers les enfants, y compris la fessée.

Enfants

Les enfants les plus défavorisés sont en marge des progrès mondiaux

Dans le monde les enfants pauvres ne bénéficient pas des progrès. Si rien n'est fait d'ici à 30 ans ils deviendront de plus en pauvres selon l'Unicef.

Enfants

Mort subite du nourrisson : un body pour dormir sur le dos

« Je dors sur le dos, je jouerai sur le ventre », un body pour sensibiliser les parents à la mort subite du nourrisson. L'initiative se passe à Rouen.

Dans la même rubrique

Santé

Téléphone portable, tablette... : usage limité pour les enfants

L'Agence sanitaire plaide pour un usage limité des appareils émettant des ondes électromagnétiques (téléphone portable, tablette), pour les enfants.

Social

Spectacle : les Chatouilles, celles qui font très mal

Andréa Bescond, jeune danseuse et comédienne, met en scène la pédophilie et son enfance blessée dans un spectacle coup de poing. Une performance.

Maladies

L'asthme est la maladie chronique la plus fréquente chez l'enfant

La Journée de l'asthme, le 3 mai, est l'occasion de faire le point sur la maladie chronique la plus fréquente chez l'enfant.

Nous suivre