Navigation article

Médicaments

Une personne âgée prend en moyenne sept médicaments par jour

Brigitte Bègue
médicaments
© Patrick ALLARD/REA

On le sait, la France est un gros consommateur de médicaments : 48 boites par an et par habitant. Les personnes âgées sont en première ligne. En septembre dernier, une étude réalisée par l'hôpital européen Georges-Pompidou, à Paris, révélait que 90% des personnes âgées de plus de 80 ans prenaient en moyenne dix médicaments par jour.

Un rapport, remis au ministre de la Santé le 12 décembre, vient encore d'enfoncer le clou en montrant que les plus de 65 ans consomment 40% des médicaments vendus dans les pharmacies alors qu'ils ne représentent que 16 % de la population. Plus on avance en âge, pire c'est : dans les EHPAD (Établissements d'hébergement pour les personnes âgées dépendantes), « une personne âgée consomme en moyenne sept molécules par jour ».

Les auteurs du rapport mettent en garde contre cette surconsommation qui peut être délétère pour la santé. En effet, on ne sait pas toujours comment interagissent les médicaments entre eux mais les spécialistes considèrent qu'au delà de 5 molécules différentes, les risques de iatrogènie (effets indésirables) augmentent. On estime qu'ils sont responsables de plus de « 10 % des hospitalisations chez les personnes de plus de 65 ans et de près de 20 % chez les octogénaires ». De 30 à 60 % des effets iatrogènes seraient prévisibles donc évitables.

Vos réactions

Sur le même sujet

Médicaments

Médicaments : 91 spécialités pointées du doigt

La revue indépendante Prescrire pointe du doigt 91 médicaments à écarter. Pas de Pilule d'Or ni de Palme du conditionnement dans son dernier palmarès.

Médicaments

Le Conseil économique et social s'engage pour une régulation du prix des médicaments innovants

Comment réguler le prix des médicaments innovants et faire en sorte qu'ils soient accessibles au plus grand nombre ? Le Cese fait ses propositions.

Médicaments

Trafic de faux médicaments : danger pour la santé

113 millions de médicaments illicites et potentiellement dangereux ont été saisis en septembre dernier. Le tout représentant 52 millions d’euros.

Dans la même rubrique

Scandales sanitaires

Dépakine : les victimes lancent une action de groupe contre Sanofi

Première en France : les victimes de la Dépakine (un anti-épileptique prescrit à tort aux femmes enceintes) lancent une action contre Sanofi.

Femmes

Ivg médicamenteuse : mieux accompagner la patiente

Une enquête sur l'Ivg médicamenteuse révèle que la prise en charge de la douleur et l'accompagnement de la patiente par les soignants sont essentiels.

Scandales sanitaires

Les victimes de médicaments réclament un fonds global

Après l'annonce de la création d'un fonds d'indemnisation pour la Dépakine, sept associations de victimes de médicaments réclament un fonds global.

Nous suivre