Navigation article

Médicaments

Une personne âgée prend en moyenne sept médicaments par jour

Brigitte Bègue
médicaments
© Patrick ALLARD/REA

On le sait, la France est un gros consommateur de médicaments : 48 boites par an et par habitant. Les personnes âgées sont en première ligne. En septembre dernier, une étude réalisée par l'hôpital européen Georges-Pompidou, à Paris, révélait que 90% des personnes âgées de plus de 80 ans prenaient en moyenne dix médicaments par jour.

Un rapport, remis au ministre de la Santé le 12 décembre, vient encore d'enfoncer le clou en montrant que les plus de 65 ans consomment 40% des médicaments vendus dans les pharmacies alors qu'ils ne représentent que 16 % de la population. Plus on avance en âge, pire c'est : dans les EHPAD (Établissements d'hébergement pour les personnes âgées dépendantes), « une personne âgée consomme en moyenne sept molécules par jour ».

Les auteurs du rapport mettent en garde contre cette surconsommation qui peut être délétère pour la santé. En effet, on ne sait pas toujours comment interagissent les médicaments entre eux mais les spécialistes considèrent qu'au delà de 5 molécules différentes, les risques de iatrogènie (effets indésirables) augmentent. On estime qu'ils sont responsables de plus de « 10 % des hospitalisations chez les personnes de plus de 65 ans et de près de 20 % chez les octogénaires ». De 30 à 60 % des effets iatrogènes seraient prévisibles donc évitables.

Vos réactions

Sur le même sujet

Médicaments

Une campagne sur les génériques

Elle débute aujourd'hui à la télévision, en radio et dans la presse. Elle vise à combler le retard français dans ce domaine.

Médicaments

Médicaments : les pictogrammes inefficaces

Les pictogrammes sur les boîtes de médicaments destinés à avertir le consommateur des risques pour la conduite d'un véhicule, sont inefficaces.

Médicaments

Chaleur : comment conserver ses médicaments ?

Les médicaments aussi peuvent souffrir de la chaleur. Rappel des principales consignes.

Dans la même rubrique

Scandales sanitaires

Dépakine : des mesures pour aider les victimes

Le ministère de la Santé annonce des mesures pour les victimes de la Dépakine, cet antiépileptique à hauts risques pour les femmes enceintes.

Scandales sanitaires

La Dépakine, nouveau scandale sanitaire ?

Selon le Canard enchaîné, entre 2007 et 2014, des femmes enceintes ont pris de la Dépakine, dont les effets néfastes étaient pourtant connus.

Prévention

Bobos de l'été : la trousse à pharmacie 

Afin de ne pas être pris de court, il convient de partir avec quelques produits de base.

Nous suivre